Observatoire de la biodiversité végétale
de Nouvelle-Aquitaine

Inventaire du Patrimoine Naturel (IPN)

Flore - Fonge - Habitats

Accueil Actualités Programme d'évaluation des impacts environnementaux des plantes exotiques envahissantes en France 2023-2024

Mise en ligne le 17/03/2023

Les invasions biologiques constituent aujourd’hui une menace majeure pour la biodiversité mondiale. Une des principales difficultés de la lutte contre les invasions biologiques est d’identifier les espèces exotiques envahissantes (EEE) et de bien appréhender leur niveau d’impact environnemental. Actuellement, il n’existe pas en France de liste actualisée d’espèces végétales exotiques envahissantes hiérarchisées selon leur niveau d’impact qui soit établie sur la base d’une méthode officielle. Des listes hiérarchisées ont été produites au niveau régional, mais l’utilisation de méthodes d’évaluations variées rend leur comparaison difficile à l'échelle nationale. 

Afin de répondre à cette difficulté, l’Office Français de la Biodiversité (OFB) et la DREAL (Direction Régionale de Environnement, l’Aménagement et du Logement) Nouvelle-Aquitaine ont décidé de financer un projet de recherche et développement visant à tester l’application d’une méthode standardisée développé par l’Union International de Conservation de la Nature : la méthode EICAT (Environmental Impact Classification of Alien Taxa).

Cette méthode EICAT vise à quantifier l’impact environnemental négatif des EEE sur la base de sources bibliographiques. Dans le cadre du projet, un test de EICAT sera réalisé à l’échelle nationale et à l’échelle de la région Nouvelle-Aquitaine sur une sélection de plusieurs dizaines plantes exotiques envahissantes naturalisées. 

Ce projet est porté par le CBN Sud-Atlantique, en collaboration étroite avec l'OFB et le réseau des CBN. En complément de l’OFB, de la DREAL et des CBN, le projet réunira également l'ANSES (agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), le Comité français de l'Union International de Conservation de la Nature (UICN) et divers experts nationaux sur les espèces végétales exotiques. 

Les objectifs de ce projet sont multiples :

  • Evaluer les avantages et inconvénients de cette méthodologie, ainsi que les adaptations éventuelles nécessaires pour une application à certains groupes taxonomiques ou à certaines échelles spatiales ;
  • A l’échelle nationale, déterminer si une « liste nationale scientifique référentielle » des EEE en France pourrait être élaborée par l’utilisation de cette méthode ;
  • A l’échelle régionale, déterminer les possibilités d'application à l'échelle régionale à partir de tests sur la Nouvelle-Aquitaine, région pilote.

Si les tests s’avéraient concluant, cette méthode pourrait devenir à la fois la méthode nationale de l’OFB et la méthode commune des CBN pour évaluer les impacts environnementaux des EEE dans les différentes régions.

Ce projet a notamment vocation à déboucher sur un guide d'application de la méthode pour la flore exotique en France.

Ce projet est cofinancé par l'OFB dans le cadre de la Stratégie nationale sur les espèces exotiques envahissantes, et la DREAL Nouvelle-Aquitaine dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie Régionale sur les Espèces Exotiques Envahissantes (SREEE). 

Pour tout renseignement, contacter Thomas DE SOLAN, chargé de projet Evaluation des impacts des espèces végétales exotiques envahissantes au CBN Sud-Atlantique (t.desolan@cbnsa.fr)